Cameroon

Analyse Rapide Genre pour COVID-19 Cameroun Mai 2020

Les effets nuisibles induits de cette pandemie affectent plusieurs secteurs et touchent différemment les filles, les garçons, les femmes et les hommes.Ces effets sont perceptibles sur le plan psychologique, sanitaire, economique et social. Globalement, les popluations les plus impactées sont les ménages pauvres en milieu urbain dépendant du secteur informel. Du fait de leur rôle d’encadrement et de soins à la famille, les femmes et les filles sont fortement impliquées dans la sphère sanitaire. Nombre d’entre elles sont sages-femmes, infirmières, aides-soignantes ou agentes de santé communautaires, des rôles qui les placent en première ligne et les exposent à la pandémie. La fermeture des écoles augmente la charge du travail domestique, qui leur incombe habituellement ; les restrictions des déplacements affectent les secteurs des services et du travail informel, dans lesquels elles constituent la majorité de la main-d’oeuvre ; et les tensions qui les accompagnent a aussi augmenté les violences conjugales et d’autres formes de violence basée sur le genre.
Bien que les femmes et les filles soient les plus impactées par cette pandémie au Cameroun, leur manque de leadership leur faible implication dans les sphères de prise de décision au niveau du ménage et dans la communauté fait en sorte qu’elles sont quasiment exclus des comités de gestion de crise. Read More...

West Africa COVID-19 RGA May 2020

As of mid-April 2020, the number of confirmed COVID-19 cases in Africa is relatively low. That said, there has only been limited testing in Africa, leading many experts to be concerned that Africa could still experience outbreaks on, or beyond, the scale experienced in other regions. Governments are imposing restrictions on movement to reduce the risk of potential outbreaks, and this is directly impacting the ability of humanitarian actors to provide necessary assistance. At the same time, some governments, notably the governments of Mali and Niger, are also expanding their safety nets to help people respond to COVID-19 and its impacts.
CARE’s Rapid Gender Analysis draws from CARE’s deep experience in the region, and from interviews with 266 people across 12 countries. It points to serious ongoing economic, health, and financial impacts that will be especially severe for women. It also paints a mixed picture of impact on women’s rights. Special concern is paid to encroaching limitations to women’s access to resources, as well as to their representation and participation in formal decision-making; increased incidents of gender-based violence. These worrying
observations are accompanied by hopeful examples of women leading the response to the COVID-19 crisis and finding ways to negotiate equitable relationships with men in their communities, as well as with their husbands/male partners at home. Read More...

Analyse Rapide Genre – Déplacement de populations dans les arrondissements de Tokombere et Mora – Extrême Nord Cameroun

L’analyse a été conduite au niveau des populations déplacées et leurs hôtes dans les es arrondissements de Tokomberé et Mora, où CARE intervient avec ses programmes d’urgence et de développement. La méthodologie utilisée est basée sur l’outil d’analyse rapide genre de CARE International et a utilisé une combinaison des données secondaires et primaires collectées essentiellement à travers des entretiens en groupe et individuel avec les hommes et les femmes déplacés et leurs familles hôtes. Les données primaires ont été collectées dans un échantillon de 6 villages identifies selon le critère de présence de déplacés, l’intervention de CARE, mais aussi l’accessibilité sécuritaire. En effet, le contexte sécuritaire et le problème d’accès dans certaines zones d’accueil des déplacées ont fortement influencé l’échelle de l’analyse avec l’interdiction d’accès dans certaines zones et les mesures de sécurité qui limitent le temps de présence dans la zone. Read More...

Evaluation d’impact Genre de la réponse de CARE à la crise du Bassin du Lac Tchad au Cameroun, Niger et Tchad

La crise du BLT, née du conflit armé au Nord Nigéria qui s’est étendu au Cameroun, Niger et Tchad a créé une crise humanitaire qui a entrainé le déplacement de 4.025.486 personnes au niveau de ces quatre pays (OIM DTM, Avril 2018). Cette crise révèle une dimension protection sans précèdent avec notamment des violences multiformes à l’encontre des femmes et de filles (kidnapping, violences et abus sexuelles, transformées en kamikaze), des violences physiques à l’encontre des hommes et jeunes garçons (décapités ou enrôlés de force dans les combats) ; la dislocation des milliers de familles a laissé aux femmes et aux enfants la responsabilité de se prendre en charge leurs familles. Cette évaluation a pour objectif d’analyser l’impact de l’intégration du genre dans la qualité de la réponse de CARE dans les trois pays du bassin du Lac Tchad que sont Le Cameroun, le Niger et le Tchad. Read More...

Evaluation d’impact Genre de la réponse de CARE à la crise du Bassin du Lac Tchad au Cameroun, Niger et Tchad

La crise du BLT, née du conflit armé au Nord Nigéria qui s’est étendu au Cameroun, Niger et Tchad a créé une crise humanitaire qui a entrainé le déplacement de 4.025.486 personnes au niveau de ces quatre pays (OIM DTM, Avril 2018). Cette crise révèle une dimension protection sans précèdent avec notamment des violences multiformes à l’encontre des femmes et de filles (kidnapping, violences et abus sexuelles, transformées en kamikaze), des violences physiques à l’encontre des hommes et jeunes garçons (décapités ou enrôlés de force dans les combats) ; la dislocation des milliers de familles a laissé aux femmes et aux enfants la responsabilité de se prendre en charge leurs familles.

CARE répond à la crise du bassin du Lac Tchad (BLT) depuis 2014 au Niger et 2015 au Tchad et au Cameroun. Conformément à son focus et engagement sur le genre, CARE a déployé des efforts pour intégrer le genre à toutes les étapes de la mise en œuvre de la réponse. Cet effort est soutenu par plusieurs bailleurs dont le Global Affairs Canada (GAC) qui finance pour la première fois des projets d’urgence sur deux ans consécutifs au Cameroun, au Niger et au Tchad. C’est grâce à ce financement que cette évaluation a été commanditée pour apprécier l’efficacité de l’approche d’intégration du genre utilisée et son impact sur la vie des hommes, des femmes, des filles et des garçons affectés par la crise du BLT et formuler des recommandations d’amélioration. [33 pages]
Read More...

CARE répond à la crise du Bassin du Lac Tchad (BLT) depuis 2014 au Niger et 2015 au Tchad et au Cameroun

Le con it armé au Nord Nigéria étendue au Cameroun, Niger et Tchad a créé une crise humanitaire qui a entrainé le déplacement de 4.025.486 personnes (OIM DTM, Avril 2018). Ce e crise a révélé une dimension protection cruciale avec en particulier des violences multiformes à l’encontre des femmes et de filles et la dislocation des familles qui a laissé des centaines de milliers de femmes et des enfants avec la responsabilité de se prendre en charge et de prendre en charge leurs familles. CARE répond à ce e crise depuis 2014 au Niger et 2015 au Tchad et au Cameroun avec une approche centrée sur le genre. Une analyse d’impact genre, financée par le Global Affairs Canada a été menée en Août 2018 dans les trois pays en vue d’apprécier l’efficacité de l’approche d’intégra on du genre utilisée et son impact sur la vie des hommes, des femmes, des filles et des garçons affectés et formuler des recommanda ons d’améliora on. Les points ci-dessous synthétisent certains parmi les résultats de ce e analyse. Read More...

CARE responds to the crisis of the Lake Chad Basin (LCB) since 2014 in Niger and 2015 in Chad and Cameroon

The armed conflict in northern Nigeria extended to Cameroon, Niger and Chad created a humanitarian crisis that displaced 4,025,486 people (IOM DTM, April 2018). This crisis revealed a crucial protection dimension with, in particular, multifaceted violence against women and girls and the dislocation of families that left hundreds of thousands of women and children with the responsibility of caring for themselves and their families. CARE has responded to this crisis since 2014 in Niger and 2015 in Chad and Cameroon with a gender-focused approach. A gender impact analysis, funded by Global A airs Canada, was conducted in August 2018 in all three countries to assess the effectiveness of the gender mainstreaming approach used and its impact on men's lives, affected women, girls and boys and make recommendations for improvement. Read More...

Adaptation Learning Programme (ALP) for Africa Narrative Report

This 103 page report for the Adaptation Learning Programme (ALP) covers an extension period from July 2015 to June 2017. The extension period was funded by UKAid at the Department for International Development and Denmark’s Fund for Climate and Environment for NGOs managed by Civil Society in Development, as well as funds from the Australian Development Agency. The original ALP goal was maintained in the extension period: ‘to increase the capacity of vulnerable households in sub-Saharan Africa to adapt to climate variability and change,’ while the purpose was slightly modified: ‘Community-based adaptation (CBA) approached for vulnerable communities incorporated into development policies and programmes in Ghana, Kenya, and Niger, and replication ongoing in other countries in Africa.’ Read More...

Rapport final evaluation à mi – parcours résofemmes

This 93 page document highlights the results of the Résilience pour le développement du Septentrion ... Read More...

Filter Evaluations

Clear all