Mali

Projet de Résilience Inclusive et Durable des Agriculteurs et Pasteurs du Mali (RIDAP)

Le secteur de l’agriculture et l’élevage est fortement fragmenté, prédominé par l'agriculture de subsistance et l’élevage extensif itinérant. Selon le dernier recensement agricole de 2004, le Mali compte environ 800.000 fermes qui emploient 8,9 millions de personnes. La plupart sont des petites exploitations. Soixante-huit % des producteurs travaillent sur des exploitations inférieures à 5 hectares (ha), tandis que 18 % disposent de 5 à 10 hectares de terres, mais manquent de matériel indispensable à leur activité. L’effectif du cheptel est estimé à 11 419 900 bovins, 17 400 000 ovins, 24 023 800 caprins, 561 500 équins, 1 099 900 asins et 1 192 900 camelins selon la DNPIA en 2017 avec un PIB au prix curant pour l’élevage et la pêche estimé à 1 214 milliards de F CFA contre 3 412 milliards pour tous le secteur primaire. En outre, une grande partie du réseau de pistes rurales qui permet l'accès au bassin de production agricole, n'est pas praticable pendant la saison des pluies, ce qui empêche les producteurs d'accéder aux marchés urbains et d'exportation. Ce qui fait que les exploitations agricoles familiales restent en marge des opportunités de croissance. Derrière cette absence d'intégration des exploitations agricoles familiales au détriment d'une plus grande productivité - chaines de valeur créatrices et génératrices de valeur (notamment à travers la transformation de produits), se cache également un faible niveau d'organisation et de capacité des marchés. Ces conditions n’existent pas seulement au sein des marchés, où les plus grands opérateurs sont souvent absents, mais également au sein des organisations interprofessionnelles, coopératives et autres groupes professionnels. [54 pages] Read More...

Evaluation d’Impact du Projet D’Etablissement des Cultures Vivrières

La présente évaluation commanditée par CGOZA, se rapporte à l’établissement des cultures vivrières en zone sahélienne et soudano sahélienne au Mali. Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de recherche/action de technologies éprouvées relatives à l’établissement des cultures, l’Institut d’Economie Rural et le Groupe de Coordination des Zones Arides, ont mené des actions de Recherche/Développement auprès des producteurs de cultures vivrières des régions de Koulikoro, Ségou et Mopti. Certaines ONG membres de GCOZA Mali ont bénéficié des financements auprès de NORAD pour mener la mise en œuvre d’une phase de diffusion. Read More...

Rapport d’Etude de Base CARE IFONS Region de Segou

Baseline study of the IFONS project implemented in Mali by CARE Canada and CARE Mali as part of the LINKAGES program funded by Global Affairs Canada. [67 pages] Read More...

LINKAGES Final Evaluation Report – Advisem

Final evaluation conducted for the multi-country LINKAGES program (Bolivia, Ghana, Mali and Ethiopia) funded by Global Affairs Canada and implemented by CARE Canada and CARE offices in the 4 countries. Evaluation was conducted by external Canadian consultant firm Advisem. This report combines findings from the 4 independent final evaluations, which took place in-country as well as reports on findings from independent surveys and interviews conducted by the firm. [117 pages] Read More...

Rapport Etude de Base Projet Mariage Précoce

Baseline Study report for the TEMPS project (Travaillons Ensemble contre les Mariages Précoces) implemented IN MALI with funds from Global Affairs Canada by CARE Canada/CARE Benin/CARE Mali. CEFM project. Official title with Donor: «Initiative conjointe de prévention et d’atténuation des effets du mariage précoce forcé dans les zones à fortes prévalences au Bénin et au Mali » [46 pages] Read More...

Mali Nutrition and WaSH Programs Mid-term Performance

The aim of this evaluation is to assess the effectiveness of IRP’s integrated nutrition strategy of combining nutrition, agriculture and water, sanitation and hygiene (WASH) to improve the nutritional status of pregnant and lactating women and of children younger than 2 years. USAID/Mali will use the findings of this evaluation to inform the implementation of the current integrated strategy and the development of future projects. USAID/Mali will further share the report with the Government of Mali (GOM) and development partners who may use it to inform their nutrition- related strategies. Read More...

USAID- Nutrition et Hygiène Rapport Final

e Projet est exécuté par un consortium piloté par CARE International au Mali, comprenant l’International Rescue Committee (IRC), le Family Health International (FHI 360) et l’Yam-Giribolo - Tumo (YA -G- TU, Association pour la Promotion de la femme). Le Projet USAID Nutrition et Hygiène contribue à l’amélioration du statut nutritionnel des femmes en âge de procréer et des enfants de moins de cinq ans, avec un accent particulier sur les mécanismes de résilience à travers la prévention (visant la fenêtre d’opportunité des 1000 premiers jours de l’enfant) et la prise en charge de la malnutrition dans huit districts sanitaires : Nara (Koulikoro), Niono (Ségou), Mopti, Bandiagara, Bankass, Tenenkou, Youwarou et Djenné (Mopti), pour une durée de cinq ans (octobre 2013 à septembre 2018). [70 pages] Read More...

USAID- Nutrition et Hygiène Mi-Parcours

Dans le cadre de l’évaluation à mi-parcours des interventions du Projet USAID/Nutrition et Hygiène, qui couvre 8 districts sanitaires1 des régions de Mopti, Ségou et Koulikoro, une enquête quantitative a été réalisée en 2016. Elle avait pour objectif d’évaluer les tendances d’évolution des indicateurs et les résultats obtenus à mi-parcours dans les principaux domaines d'intervention du projet (Nutrition, Assainissement, Eau et Hygiène). [67 pages] Read More...

USAID- Nutrition et Hygiène

Un consortium comprenant CARE International au Mali, l'IRC, FHI 360 et Yam-Giribolo-Tumo a reçu un financement de l'USAID pour mener un projet axé sur la nutrition et l'hygiène à Malu. Prévu pour une période de 5 ans (2018-2018), le projet concerne 8 zones sanitaires des régions de Koulikoro, Ségou et Mopti. [61 pages] Read More...

‘Dialogue en Gestion Intégrée des Risques’ Etude de Base

Le projet de Dialogue en Gestion Intégrée des Risques (D‐GIR) se focalise sur le plaidoyer et le renforcement des capacités, en utilisant les expériences du projet de 2011‐2015.Basé sur l’engagement communautaire, les partenaires ont été impliqués dans la préparation et la gestion des catastrophes, la planification d’urgence et la réduction des risques à travers des activités de renforcement des capacités. Des outils comme l‘évaluation de la vulnérabilité climatique des capacités (‘AVCA++’) et la prévision des inondations (‘OPIDIN’) sont de nouveau mis en exergue. [72 pages] Read More...

Filter Evaluations

Clear all