Evaluation d’impact Genre de la réponse de CARE à la crise du Bassin du Lac Tchad au Cameroun, Niger et Tchad

Publication Date: 15/08/2018

La crise du BLT, née du conflit armé au Nord Nigéria qui s’est étendu au Cameroun, Niger et Tchad a créé une crise humanitaire qui a entrainé le déplacement de 4.025.486 personnes au niveau de ces quatre pays (OIM DTM, Avril 2018). Cette crise révèle une dimension protection sans précèdent avec notamment des violences multiformes à l’encontre des femmes et de filles (kidnapping, violences et abus sexuelles, transformées en kamikaze), des violences physiques à l’encontre des hommes et jeunes garçons (décapités ou enrôlés de force dans les combats) ; la dislocation des milliers de familles a laissé aux femmes et aux enfants la responsabilité de se prendre en charge leurs familles.

CARE répond à la crise du bassin du Lac Tchad (BLT) depuis 2014 au Niger et 2015 au Tchad et au Cameroun. Conformément à son focus et engagement sur le genre, CARE a déployé des efforts pour intégrer le genre à toutes les étapes de la mise en œuvre de la réponse. Cet effort est soutenu par plusieurs bailleurs dont le Global Affairs Canada (GAC) qui finance pour la première fois des projets d’urgence sur deux ans consécutifs au Cameroun, au Niger et au Tchad. C’est grâce à ce financement que cette évaluation a été commanditée pour apprécier l’efficacité de l’approche d’intégration du genre utilisée et son impact sur la vie des hommes, des femmes, des filles et des garçons affectés par la crise du BLT et formuler des recommandations d’amélioration. [33 pages]

Language
Countries
Evaluation Type