SEMI-DURABLE SHELTER CONSTRUCTION AND THE TRIPLE NEXUS A study of the multisector ECHO-funded PAMUNOR project in southern Chad

Publication Date: 31/10/2020

LA CONSTRUCTION D’ABRIS SEMI-DURABLES ET LE TRIPLE NEXUS Une étude portant sur le projet d’assistance multi-sectorielle d’urgence financé par ECHO pour les réfugiés centrafricains et les communautés hôtes (PAMUNOR) au sud du Tchad

En novembre 2019, deux membres de l’équipe mondiale chargée des abris d’urgence de CARE International Royaume Uni a effectué une visite de deux semaines dans le sud du Tchad afin d’évaluer la composante Abris dans le cadre du projet PAMUNOR (Projet d’Assistance Multisectorielle d’Urgence pour les Nouveaux Réfugiés Centrafricains et des Communautés Hôtes) qui est financé par ECHO et géré par CARE Tchad. Ce projet cherche à promouvoir un environnement sûr et sécurisé, notamment en fournissant des abris semi-durables, et à favoriser les moyens de subsistance pour améliorer la sécurité alimentaire et atténuer les stratégies d’adaptation négatives adoptées par les réfugiés centrafricains (RCA) nouvellement arrivés, ainsi que par les membres vulnérables au sein de la communauté hôte. L’un des objectifs spécifiques visant à promouvoir un « environnement sécurisé » consistait à réduire les risques de violence basée sur le genre (VBG) et à assurer une médiation intra et intercommunautaire afin de garantir la coexistence pacifique – condition préalable indispensable à la protection et à la mise en œuvre de l’autosuffisance. L’évaluation s’est intéressée aux détails techniques et opérationnels de la composante Abris et a cherché à comprendre comment cette dernière s’intégrait à une approche programmatique plus large dans le contexte local. Elle a également examiné ses liens avec les différents mécanismes communautaires bénéficiant du soutien du projet. Le succès de la mise en œuvre s’explique par cette approche intégrée qui répond à la fois aux besoins urgents et fondamentaux en termes d’abris et de réduction des risques liés à la VBG, jette les bases pour la sûreté et la sécurité, et génère un environnement propice au développement des moyens de subsistance et favorable à la naissance d’aspirations et d’ambitions en termes d’éducation, de formation et d’apprentissage. Il est important de mentionner l’éventail de mécanismes qui a été mis en place par la communauté pour atténuer les conflits communautaires et la violence basée sur le genre, fruit d’un processus inclusif qui favorise la viabilité et l’appropriation. Les processus de renforcement de la coexistence pacifique, de la cohésion sociale et visant à favoriser l’intégration locale font partie intégrante de l’approche suivie par le projet, l’objectif recherché étant l’autosuffisance, et ils incarnent incontestablement le « troisième côté du triangle » au cœur du nexus Humanitaire-Développement-Paix. De ce point de vue, le projet permettrait de tirer de précieux enseignements programmatiques qui pourraient s’avérer pertinents dans d’autres contextes, au Tchad ou dans d’autres pays, connaissant des déplacements prolongés, un conflit communautaire de faible intensité, des besoins humanitaires et des opportunités de renforcement de la résilience, de l’autosuffisance et de la viabilité.

Two members of CARE International UK’s global Emergency Shelter Team conducted a two-week visit to southern Chad in November 2019 to evaluate the shelter component of CARE Chad’s ECHO-funded PAMUNOR project (Projet d’Assistance Multisectorielle d’Urgence pour les Nouveaux Réfugiés Centrafricains et des Communautés Hôtes / Project to provide multisectoral emergency assistance to newly displaced Central African Republic refugees and host communities). This project seeks to support safe and secure living environments, including through the provision of semi-durable shelters, and to stimulate livelihoods, improving food security and reducing negative coping mechanisms amongst newly arrived refugees from Central African Republic (CAR) as well as vulnerable members of the host community. A specific focus on supporting a “secure environment” was through reducing the risks of genderbased violence (GBV) and mediating within and between communities to ensure peaceful coexistence as a necessary pre-requisite for protection and the establishment of self-sufficiency. The evaluation was achieved by looking closely at the shelter component in technical and operational detail as well as by probing its connection to a broader programmatic approach within the local context and its links to various community mechanisms supported through the project. Effective implementation has been achieved through this integrated approach that simultaneously addresses urgent and fundamental needs for shelter and GBV-risk reduction while laying the foundations for safety and security and creating an enabling environment for the development of livelihoods and the growth of aspirations and ambitions for education, training and learning. Of particular note is the range of mechanisms to reduce community conflict and gender-based violence established through a highly effective community-led and inclusive process that brings sustainability and ownership. Processes of strengthening peaceful co-existence, social cohesion and stimulating local integration run through the project’s approach, seeking to catalyse self-sufficiency, and arguably represents the “third side of the triangle” within the humanitarian-development-peace nexus. In this regard, the project could provide valuable programmatic lessons to other contexts in Chad or elsewhere where protracted displacement, low-level community conflict, humanitarian needs and some opportunities for strengthening resilience, self-sufficiency and sustainability are present. [94 pages]

Language
Countries
Evaluation Type
PIIRS ID