Special Evaluation

Digital Sub-Wallets for Increased Financial Empowerment of Women Project Semi-Rapid Gender Analysis

The Digital Sub-Wallets for Increased Financial Empowerment of Women Project is a research based project implemented by CARE Uganda in partnership with DoubleXEconomy and Access Africa in Bushenyi and Rubirizi Districts, Ankole Region, Western Uganda. The project’s goal is for women to have equitable influence over household financial decisions and to use mobile financial technology to improve their own and their family’s opportunities and lives. The project works with mature Village Saving and Loans Associations (VSLA) that were formed under the previous SAVE-UP project and aims to reach 2,166 VSLA Members. Following the six-month Pilot Phase the project is to commence for a 4 year period in October 2017. [18 pages] Read More...

Towards Integrated Risk Management in the Horn of Africa: Gap Analysis

The analysis was conducted through desk-top literature review in which data and information were drawn from an extensive range of literature, mainly the Horn of Africa regional frameworks related to disaster risk reduction, climate change adaptation and ecosystem management and restoration. Specifically, the report analysed the Africa regional Strategy for Disaster Risk Reduction; the African Union Comprehensive Africa Agriculture Development Programme (CAADP); the Policy Framework for Pastoralism in Africa; and the IGAD Drought Disaster Resilience and Sustainability Initiative (IDDRSI). Others are the Programme of Action for the Implementation of the Sendai Framework; the Agreement on the Nile River Basin Cooperative Framework; and East African Community Climate Change Policy. It looked at a range of including institutional arrangement; IRM-related strengths and weaknesses and how those relate with IRM, and opportunities for PfR to influence framework implementation. [76 pages] Read More...

Digital Sub Wallets Pilot Study Findings on Gender Equality

This report summarizes the findings from a pilot study of two interventions intended to promote gender equality, a mobile banking innovation and financial counseling for households, in western Uganda between September 2016 and March 2017. The study was designed and analyzed by DoubleXEconomy. CARE Uganda implemented the interventions in partnership with Post Bank Uganda. The data were collected by IPA Uganda. [4 pages] Read More...

Assessment of Private Health Facilities’ Engagement in Provision of Maternal and Child Health Care Services

Care International has implemented Opportunity for Mother and Infant Development (OMID) project in Afghanistan. OMID is a community based maternal and child health project. OMID is holistic health care delivery approach targeting districts 01 and 02. Care International plans to scale up this approach to district 06 as well.
Read More...

Men’s knowledge and awareness of maternal, neonatal and child health care in urban Afghanistan- Descriptive cross sectional study

The status of men’s knowledge and awareness on maternal, neonatal and child health care are largely unknown in Afghanistan and the effect of community focused interventions in improving men’s knowledge is largely unexplored. This study identifies the extent of men’s knowledge and awareness on maternal, neonatal and child health. [9 pages] Read More...

RAPID Local Capacity Assessment Report

The report presents the findings of the local entities capacity in local governance process. [44 pages] Read More...

Resume Executif CAP 3 RAN AINA

Resume Executif du CAP 3 RAN-AINA (document complet disponible ici: http://careevaluations.org/evaluation/connaissances-attitudes-practiques-3-ran-aina/)

Globalement, 80% (contre 55,5% en juin 2016) des familles maitrisent la thématique comme quoi pour maintenir leur santé, les femmes enceintes ont besoin de prendre un repas supplémentaire par jour, notamment après le troisième mois de grossesse. Quant aux femmes allaitantes, pour éviter de perdre du poids et pour fortifier de nouveau leur corps, les mères allaitantes ont besoin de prendre deux repas supplémentaires par jour.
Les connaissances sur la thématique sont acceptable et suffisantes, mais l’adoption reste problématique car le pourcentage de femmes enceintes qui ont consommé plus que d’habitude n’a pas évolué et est resté à 11,3%. Quant aux femmes allaitantes, elles bénéficient d’un traitement de faveur sur le plan alimentaire uniquement pendant les deux premiers mois d’allaitement. Read More...

Connaissances, Attitudes, Practiques 3 RAN-AINA

Globalement, 80% (contre 55,5% en juin 2016) des m DéEnaSg FesE mMaMitrEisSe n t la thématique comme quoi pour maintenir leur santé, les femmes enceintes ont besoin de prendre un repas supplémentaire par jour, notamment après le troisième mois de grossesse. Quant aux femmes allaitantes, pour éviter de perdre du poids et pour fortifier de nouveau leur corps, les mères allaitantes ont besoin de prendre deux repas supplémentaires par jour.
Les connaissances sur la thématique sont acceptable et suffisantes, mais l’adoption reste problématique car le pourcentage de femmes enceintes qui ont consommé plus que d’habitude n’a pas évolué et est resté à 11,3%. Quant aux femmes allaitantes, elles bénéficient d’un traitement de faveur sur le plan alimentaire uniquement pendant les deux premiers mois d’allaitement.
Le pourcentage d’enfants presentant un faible poids à la naissance, c’est-à-dire moins de 2,5 kilogrammes reste inchangé (autour de 4%). Dans l’ensemble, on constate une légère amélioration car 77,3% des femmes (contre 78,5% en janvier 2017, 63,1% en juin 2016 et 93,8% en août 2015) ont un score de diversité alimentaire faible (≤ 3 groupes d’aliments).
Actuellement, 8,4% des mères (contre 23,9%, en août 2015) présentent une insuffisance pondérale. Actuellement, 65,4% disposent d’une corpulence normale (contre 52,9% au démarrage du projet) et 26,1% sont en surpoids (contre 23,2% en 2015). [71 pages]
Read More...

Resume Executif- CAP 2 RAN-AINA

Resume Executif du rapport CAP de RAN-AINA (13 pages). Le rapport complet est disponible ici: http://careevaluations.org/evaluation/connaissances-attitudes-practiques-2-ran-aina/

Le projet RAN-AINA financé par l’Union Européenne vise à contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel d’au moins 17 000 enfants de moins de cinq ans (dont 51% filles) et de 7 000 femmes allaitantes et enceintes dans 88 Fokontany du District d’Amboasary Atsimo. La durée de mise en oeuvre est de 3 ans, de décembre 2014 à décembre 2017. Le projet a deux objectifs spécifiques :
(i) Améliorer les pratiques nutritionnelles d’hygiène et sanitaire des 18000 ménages en faveur des enfants de moins de cinq ans, et
(ii) Améliorer la collaboration entre les centres de santé et les acteurs communautaires en matière de nutrition. (13 pages) Read More...

Connaissances, Attitudes, Practiques 2 Ran-Aina

(88 pages) Le projet RAN-AINA financé par l’Union Européenne vise à contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel d’au moins 17 000 enfants de moins de cinq ans (dont 51% filles) et de 7 000 femmes allaitantes et enceintes dans 88 Fokontany du District d’Amboasary Atsimo. La durée de mise en oeuvre est de 3 ans, de décembre 2014 à décembre 2017. Le projet a deux objectifs spécifiques :
(i) Améliorer les pratiques nutritionnelles d’hygiène et sanitaire des 18000 ménages en faveur des enfants de moins de cinq ans, et
(ii) Améliorer la collaboration entre les centres de santé et les acteurs communautaires en matière de nutrition. Read More...

Filter Evaluations

Clear all