French

PROGRAMME DE GESTION EQUITABLE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE RENFORCEMENT DE LA SOCIETE CIVILE: PROGRESS III

La troisième phase du Programme de Gestion Equitable des Ressources Naturelles et de Renforcement de la Société civile au Niger, PROGRESIII/JIMIRI financée par CARE Danemark, intègre les leçons et bonnes pratiques de PROGRES II et prend en compte les évolutions des approches et concepts de développement ainsi que les évolutions de contextes internes et externes du Niger, de CARE et des bailleurs institutionnels comme DANIDA. Elle met l’accent sur le pastoralisme à travers le renforcement de société civile pastorale, le plaidoyer, la résilience, le genre et la jeunesse liée aux aspects de migration.
Ce programme contribuera aux objectifs de la stratégie 2020 de CARE, aux ODD et de plan stratégique pluriannuel de CARE Niger. Le PROGRESIII/JIMIRI contribuera aux trois goals programmatiques de CARE Niger, dont majoritairement au (i) programme Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (SAN), au (ii) programme Leadership et Empowerment des Femmes des Filles et des jeunes (LEFFJ) et à (iii) la Coordination humanitaire.
Read More...

Rapport d’evaluation Finale du Projet de Soins de Sante Primaire et Protection/VBG

Le projet soins de santé primaires et protection VBG est un projet qui vise à fournir des soins de santé primaires d'urgence et une réponse à la violence sexiste aux communautés déplacées et hôtes avec un meilleur accès aux soins de santé primaires, dans les zones de santé de BUTEMBO et LUBERO, il comprend un volet accès à la réponse à la violence basée sur le genre, ainsi qu'à des messages sur la prévention des IST et des grossesses non désirées, la prévention de la violence sexiste, l'information et la prévention en matière de Santé Sexuelle et Reproductive, maladies d'origine hydrique, y compris la prévention du choléra.

Tous les indicateurs tel que défini dans le projet ont fait l’objet d’une analyse triangulée qui a permis de mettre en exergue l’état actuel (final) de chaque indicateur dans la zone de mise en oeuvre du projet comparativement à l’état initial des indicateurs lors de l’évaluation de base.

Ainsi dans le premier out come, soutient au système de santé, il a été constaté que toutes les structures ciblées par le projet ont été appuyées lors de la mise en oeuvre du projet, il s’est remarque une augmentation des consultations curatives à hauteur de 121667 grâce à l’appui accordé par le projet OFDA dans les différentes structures sous appuie, une réhabilitation de 6 structures et deux BCZS dans les deux zones de santé a été possible grâce à l’appui du projet, mais aussi une augmentation significative dans le rapportage des données épidémiologiques qui est passé de 83% lors de la Baseline à 93.1% après la mise en oeuvre du projet. Cette performance a été possible grâce à l’appui apporté par le projet à travers le renforcement des prestataires des soins de santé et des volontaires communautaires sur la surveillance et le rapportage des maladies communautaires.

Dans le deuxième out come, Santé de la reproduction, il a été constaté que toutes les structures ont connu une baisse de fréquentation de CPN, CPON et CPS suite à la situation de la MVE qui se vie dans les deux zones de santé, certaines structures ont été contraints à une fermeture temporaire suite au vandalismes des infrastructures sanitaires par la population de ces aires de santé ( environnement sanitaire dégradé, biens des FOSA saccagé , certaines structures brulés) résultats de la méfiance qu’à la population pour la riposte à la MVE, cela a fait que certaines femmes ne fréquentes plus le CPN et CPON et se fassent à coucher à la maison de la manière traditionnel au risque de mettre leur vie en péril.

Dans le troisième out come, maladies communicables, les structures ont rapporté une augmentation des cas des diarrhées, paludismes, IRA, cette augmentation est due au fait qu’à travers les sensibilisations faites à travers les activités du projet, et le renforcement des capacités des volontaires communautaires sur la surveillance communautaire (identification et rapportage des maladies communautaires courantes) plusieurs cas ont été rapporté et prise en charge dans les 22 structures appuyées dans les 2 zones de santé.

Dans le quatrième out come, (santé communautaire ; les résultats issus de cette enquête montrent que là plus part des RECOs identifiées ont été formé et sensibilisé sur la surveillance communautaire à travers plusieurs formations sur la prise en charge des maladies communautaires courantes, et à travers plusieurs dialogues communautaires Read More...

Enquête Mid-line du projet Initiative Maman Lumière II de CARE Niger

CARE Niger dans le cadre de son programme d’appui aux efforts du gouvernement dans développement économique et social des Nigériennes et Nigériens à négocier et acquérir un financement du Ministère des Affaires Etrangères du Royaume de Luxembourg pour dérouler des actions devant contribuer à améliorer l’état sanitaire et nutritionnel des enfants pendant leurs 1000 premiers jours dans les régions de Zinder et Maradi à travers le projet dénommé « Maman lumière II » pour une période de 36 mois allant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019.
Dans la mise en oeuvre de ce projet, CARE Niger en conformité avec sa stratégie de renforcement de la société civile et ses principes programmatiques notamment celui axé sur le travail avec les autres, oeuvre avec l’ONG FORSANI « Forum Santé Niger » en tant que partenaire de mise en oeuvre sur le terrain. Read More...

Etude de base de l’Initiative Maman Lumière II de CARE Niger

L’enquête Maman Lumière a eu lieu du 14 au 27 octobre (conduite par sept (7) équipes de collecte dans la zone d’intervention du projet notamment dans les districts de Mirriah (Dogo et Droum) et Madarouumfa (Gabi et Safo). Elle vise à établir une situation de référence sur les indicateurs d’effets et d’impact du projet. Ce qui permettra d’apprécier, à d’autres étapes de la vie du projet, les changements intervenus dans les conditions de vie des bénéficiaires notamment en matière de lutte contre la malnutrition des enfants de moins de cinq (5) ans.
La méthodologie utilisée pour cette étude est basée sur un sondage par grappe à deux (2) degrés et de type panel. Les populations cibles sont définies selon les modules: les enfants de 6 à 59 mois et les femmes de 45 à 49 pour l’anthropométrie, les enfants de 0 à 23 mois pour l’ANJE, les enfants de 0 à 11 mois pour la vaccination. La collecte des données a été effectuée sur des tablettes avec l’application ODK (Open Data Kit). Au total, 78 villages ont été consernés par la collecte des données.
Principaux résultats
Read More...

RAPPORT D’EVALUATION INITIALE DU PROJET « PROGRAMME INTEGRE D’ASSAINISSEMENT D’ANTANANARIVO (PIAA} – Volet Mission D’Actions de proximité via des ONGs»

CARE, à travers le Programme Intégré d’Assainissement d’Antananarivo (PIAA), met en oeuvre le projet «Volet Mission D'Action de proximité via des ONGs» dans 12 fokontany au niveau des quartiers vulnérables de la Commune Urbaine d’Antananarivo pendant 3 ans.
L’intervention consistera à:
1. Appuyer et sensibiliser les communautés locales pour le bon fonctionnement et l'entretien des infrastructures d'assainissement et principalement ceux réalisés dans le cadre du PIAA. Ces actions font référence en Particulier au problème de dépôt des déchets solides dans les canaux de drainage des quartiers qui pénalisent leur hydraulicité;
2. Sensibiliser la population locale en matière d'hygiène et de santé Publique, contribuant à réduire les risques sanitaires liées à la gestion des eaux usées ;
3. Proposer des activités liées à 1a réduction des risques et catastrophes, utiles pour réagir efficacement lors des évènements d'inondations.
L’objectif visent la pérennisation des acquis dans le cadre du PIAA (investissements, renforcement de capacités, améliorations obtenues en matière d’assainissement), en contribuant à l’intensification des prises de responsabilité des structures communautaires et des collectivités, ainsi qu’à la prise de conscience citoyenne des individus, face aux problèmes d’inondation et de gestion des eaux usées au sein de 12 fokontany au niveau des quartiers vulnérables de la Commune Urbaine d’Antananarivo.
En ce début du projet, CARE procédera à une évaluation initiale qui sera dirigée par un évaluateur externe et utilisera des méthodes qualitatives et quantitatives afin d'établir les points de référence par rapport auxquels les progrès de tous les indicateurs seront mesurés. Il mettra également en évidence les opportunités et les défis potentiels de l'application des approches proposées pour mieux informer la mise en oeuvre du projet. Read More...

Rapport d’évaluation Finale du Projet Fagnoitse

Financé par OFDA et opérationnalisé par CARE International à Madagascar, le projet Fagnoitse a pour objectif de renforcer la résilience des populations vulnérables touchées par la sécheresse dans le sud de Madagascar. Son budget total s’élève à 1 262 725 USD pour une durée de 12 mois.
L’intervention vise au total 42 000 individus directs et se concentre sur trois volets dont :
1. Amélioration de la production agricole et de la sécurité alimentaire en fournissant : des intrants adéquats (semences/plants améliorés et résistants à la sécheresse), des outils, une formation aux techniques résilientes au climat (12,000 personnes) ; formation et mise en place d’installations de stockage pour la sécurité des semences et des productions agricoles (12,000 personnes) ; fourniture de petits ruminants/volaille, coupons d’alimentation/fourrage, formation technique (6,000 personnes);
2. Soutien de la reprise économique et des systèmes de marché en restaurant les moyens de subsistance (6,000 personnes) ; le soutien au développement de nouvelles entreprises en fonction de la mise en place de groupe d’épargne et de crédit (12,000 personnes) et le soutien à la transformation agricole/produits de la pêche (12,000 personnes) ; élaboration de business plans (9,000 personnes) ;
3. Promotion de l’accès à l’eau et l’hygiène par la mise en place/opérationnalisation de 120 comités de gestion des transports d'eau, la fourniture de charrettes à boeufs et des futs (12,000 personnes) ; fourniture d'équipements de stockage d’eau (900 personnes), la fourniture de séances de sensibilisation/information sur l’hygiène, l'alimentation et la nutrition (36,000 personnes), et la fourniture de kits Wash (bidons d’eau, seaux d’eau, gobelet, barres de savon) (3,000 personnes). Read More...

Cash and Voucher Assistance that Works for Women: 6 Lessons from the Field

A brief summary from a multi-country study on "what does gender-sensitive cash and voucher assistance look like?".

The study adopted a user-centric approach to data collection. This ensured consistent reflection with crisis-affected people throughout the process and increased our ability to capture complexity and enhance accountability. Read More...

“It is a thing that depends on God”: barriers to delaying first birth and pursuing alternative futures among newly married adolescent girls in Niger

Pregnancy among adolescent girls in Niger contributes to 34% of all deaths among females ages 15– 19, but there is a dearth of research as to the specific contextual causes. In Zinder region, an area that is especially impoverished and where girls are at heightened risk, there is very little information on the main obstacles to improving adolescents’ health and well-being.

This qualitative study examines the underlying social, individual and structural factors influencing married girls’ early first birth and participation in alternative opportunities (such as education or economic pursuits) in Niger. Read More...

EVALUATION A MI-PARCOURS PROGRAMME CONJOINT “MENYUMENYESHE”

Depuis Décembre 2015, l’Ambassade des Pays Bas au Burundi a financé, un programme conjoint dénommé "MENYUMENYESHE" qui vise l’appui à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes au Burundi. Ce programme est mis en œuvre à travers tout le territoire national par le consortium constitué de l’UNFPA, CORDAID, Rutgers et CARE Burundi qui en assure le lead. Ce programme prévoit de couvrir de façon progressive 1,1 millions d’adolescents et de jeunes (10-24 ans) pendant 5 ans. Il s’est entre autre assigné de contribuer aux solutions durables pour améliorer la SSRAJ en mettant en place des systèmes qui seront à long terme soutenus par le Gouvernement. Dans une vision holistique, ce programme a ciblé quatre domaines de résultats: au niveau de i) l’éducation, de ii) la Santé, de iii) communautaire et de iv) la coordination.

Au terme de 3 années de mise en œuvre, la présente évaluation à mi-parcours rentre dans le but de documenter et mesurer la qualité de la mise en œuvre du programme. Il s’agit d’une évaluant qualitative de la portée des résultats atteints au niveau de la coordination et plaidoyer, de l’éducation et de l’offre des services SSRAJ et de la satisfaction des bénéficiaires tout en identifiant les défis qui influencent sa mise en œuvre. Read More...

Renforcement des Organisations de la Société Civile pour accroître leur contribution au processus de gouvernance et au développement

Le Projet de Renforcement des Organisations de la Société Civile mis en œuvre pour 26 mois au Burundi, par un consortium de trois ONGE (CARE International comme lead, OXFAM et ACTION AID) avait l’objectif d’accroitre la contribution des OSC dans le processus de gouvernance et dans le développement. Les interventions de ce projet ont touché les 18 provinces du pays pendant une période allant du 01 décembre 2016 au 31 janvier 2019.

Pour mieux renseigner les acquis et les effets du projet, les leçons apprises et les mécanismes pouvant guider les interventions ultérieures dans le domaine de renforcement de la société civile burundaise, une évaluation externe finale du projet a été commanditée et menée de façon participative et interactive. Read More...

Filter Evaluations

Clear all