French

Conscience Politique et Action collective des structures Mata Masu Dubara au Niger

Cette étude fait partie d'un vaste programme d'apprentissage contribuant à la Stratégie de Croissance de l'Impact (IGS) de « Femmes en Mouvement » (WOM) de CARE en Afrique de l'Ouest. Le but de cette étude est de tirer les leçons de plus de 25 années d'expérience de CARE Niger sur le modèle Mata Masu Dubara (MMD) qui a fait ses preuves en matière de leadership et d’empowerment des femmes. Il s’agit d’éclairer la mise à l’échelle du modèle MMD et de son impact dans la région Afrique de l’Ouest. Le but de de cette stratégie Femmes en Mouvement (WOM) est d'atteindre une masse critique pouvant servir de levier pour un mouvement social porteur d’une véritable transformation des normes sociales et des lois en faveur des droits des femmes et des filles. La prémisse générale de cette orientation est que les mouvements sociaux sont essentiels pour créer et maintenir un changement social à long terme, et des recherches publiées ont montré que l'activisme féministe est le moteur le plus important et le plus cohérent pour un changement de politique progressiste. [21 pages] Read More...

Cash Assistance to Households Affected by Food Insecurity in Goundam and Niafunke Districts

This 25 page report highlights the final results of an Emergency Cash Transfer project in Northern Mali with funding from USAID's Food for Peace. Read More...

Projet Education Pour le Changement Rapport de l’Etude de Base

En juillet 2015, CARE Mali à travers le Programme Education a bénéficié du financement Patsy Collins Trust Funds Initiative (PCTFI) à travers CARE USA pour la mise en œuvre du projet novateur dénommé « Education For Change » (appelé Education Pour le Changement en Français et Jannde Yiriwere en langue locale Fulfulde). Education For Change (EFC) est partie intégrante d'un financement global accordé par CARE USA à sept pays dont le Mali pour les cinq prochaines années.En l'occurrence il s’agit du Zimbabwe, du Cambodge, du Kenya, du Rwanda, de l'Inde et du Népal.
Ce projet d'une durée de cinq ans sera mis en œuvre dans six communes des cercles de Bandiagara et Mopti de la région de Mopti (deux communes urbaines et quatre communes rurales). Les bénéficiaires sont estimés à 90.000 filles et garçons âgés de 10 à 18 ans, femmes et hommes. Les adolescents et adolescentes sont des non scolaires et scolaires au niveau de 50 écoles (primaires, fondamentales, secondaires, techniques et professionnelles). Les cibles sont les populations fortement affectées par les effets du changement climatique (sécheresse et inondation) et la crise socio-politique et sécuritaire survenue au Mali en 2012. Read More...

Fonds Régionaux de Développement Agricole dans la région Anosy (FRDA) Point D’Avancement Semestriel

Le projet Fonds Régionaux de Développement Agricole dans la région Anosy (FRDA), financé par l’Union Européenne à travers le Programme Amélioration de la Sécurité Alimentaire et des Revenus Agricoles (ASARA) et exécuté par CARE International, est opérationnel depuis le 06 Janvier 2014. Son objectif principal réside dans la réponse aux besoins des Exploitations Agricoles Familiales (EAF) où au moins 30% de ces EAF sont gérées par des femmes. Les actions s’attèlent à parvenir aux quatre résultats attendus, à savoir : (i) Les instances du FRDA sont renouvelées et renforcées. (ii) Les outils définissant le cadre d’intervention sont améliorés. (iii) Le FRDA finance les services aux EAF et acteurs du développement agricole. (iv) Les enseignements sont capitalisés. Read More...

Rapport Narratif Renforcement des Actions de Nutrition- Actions Integrees de Nutrition et Aliemntation (RAN-AINA)

Ce rapport expose les réalisations du projet RAN‐AINA durant le premier semestre de la troisième  année de mise en œuvre c’est‐à‐dire de janvier à juin de l’année 2017. Le projet RAN‐AINA était  élaboré pour renforcer les actions en Nutrition de AINA, mais ce premier semestre est celui au cours  duquel RAN‐AINA s’est retrouvé « seul » sur terrain vu que la mise en œuvre de AINA par CARE s’est  arrêtée le 31 décembre 2016. Ce premier semestre mesure ainsi les retombées des actions des deux  projets au sein de la population cible des 88 Fokontany d’intervention.   En considérant l’évolution du Taux d’insuffisance Pondéral (TIP) sur les premiers semestres des  années  2016  et  2017,  représentée  par  le  graphique  suivant,  l’effet  de  l’adoption  des  bonnes  pratiques nutritionnelles et d’hygiène diffusées se fait ressentir au sein de la communauté. Ce taux a  accusé une baisse moyenne de 15 points entre les deux périodes.  
Read More...

Rapport d’évaluation à mi parcours du projet RAN-AINA

Le projet RAN-AINA arrive à mi- terme aussi il est nécessaire d’évaluer les progrès réalisés dans l’atteinte des résultats prévus et la manière dont les activités ont été réalisées, en vue d’en tirer des leçons pour améliorer les interventions au cours de la seconde moitié de la vie du Programme. L’évaluation apprécie la pertinence, l’efficacité, l’efficience, les effets des interventions, et surtout la durabilité des résultats au niveau des communautés.
Par ailleurs, CARE Madagascar s’aligne avec les objectifs CARE 2020 au niveau international, aussi l’évaluation apportera un regard spécifique sur les indicateurs relatifs aux thématiques suivantes : i) Aide humanitaire, ii) Sécurité alimentaire et la nutrition et la résilience au changement climatique, iii) L'approche de CARE (genre – gouvernance – Résilience). Read More...

Projet Velontegna Rapport Intermediaire

Le projet VELONTEGNA, financé par la Coopération Allemande intervient dans le domaine de la sécurité alimentaire et couvre 6 communes des deux Districts de la Région Atsinanana, à savoir Brickaville et Toamasina II. Mis en œuvre par les deux partenaires CARE International et l’ONG SAF FJKM, il a débuté ses activités proprement dites depuis son lancement officiel au mois de septembre 2015 et a entamé actuellement les 53% de sa période de mise en œuvre. Malgré les efforts de l’Etat actuel, les impacts de la longue crise politique de 2009 à 2013 se font sentir à travers la vie sociale et surtout économique du pays et continuent à sévir dans tous les aspects de la vie des citoyens. Selon le groupe de la Banque Mondiale dans le rapport « Madagascar Vue d’ensemble » Madagascar affiche des résultats en matière d’éducation, de santé, de nutrition et d’accès à l’eau parmi les plus faibles du monde, 90 % de la population vit dans la pauvreté, le PIB par habitant s’élève à 420 dollars, un enfant sur deux (de moins de cinq ans) souffre de malnutrition chronique ; et le pays est classé au 154e rang sur 187 pays de l’indice de développement humain réalisé en 2015. Read More...

Assistance d’Urgence pour les populations touchees par la crise de Cyclone ENAWO Rapport Narratif Final

Rapport narratif final de reponse du Cyclone ENAWO Read More...

Projet Assainissement Innovant en milieu Urbain (PAIU)

Le projet a comme objectif général « d’améliorer les conditions de vie et sanitaire des populations vulnérables vivant dans la commune urbaine d’Antananarivo. Un meilleur accès à des facilités sanitaires de gestion de déchets et de gestion de l’eau, associé à un comportement collectif et individuel adéquat contribue à la réduction des maladies d’origine hydrique, notamment chez les enfants en bas âge ».
Read More...

Evaluation finale du Programme Actions Intégrées Nutrition et Alimentation (AINA)

Financé par l'Union Européenne au titre du 10è Fonds Européen pour le Développement (FED), le Programme Aina s’inscrit dans l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD-c1) qui est de «contribuer à la réduction de la proportion des familles vulnérables qui souffrent de la faim». Son budget total s’élève à 12,5 M€ pour une durée initiale de 36 mois à la date de signature entre l’UE et la FAO (07/05/2013) qui assure son pilotage. Les interventions du programme s’articulent autour de 3 axes dont (i) l’augmentation de la production agricole vivrière, (ii) l’amélioration de la disponibilité et le l’accessibilité alimentaire et (iii) l’amélioration de la pratique nutritionnelle et l’hygiène. Elles ciblent 107507 ménages vulnérables des 106 Communes réparties dans 16 districts réparties dans les 5 régions d’intervention (Amoron’i Mania, Androy, Anosy, Atsimo Atsinanana et Vatovavy Fitovinany). Ces zones, dotées d'un capital naturel de grande importance (terres arables, filières agricoles et de rentes, ressources naturelles), sont classées parmi les plus vulnérables où les indices de développement humain sont les plus bas de tout Madagascar. Read More...

Filter Evaluations

Clear all