French

Ombona Baseline

Selon les TDR, à la fin du mandat de cet etude:
• le Projet Ombona serait capable d’apprécier la situation qui prévaut dans les huit communes en ce qui concerne l’accès des ménages, notamment des plus vulnérables et des femmes aux services des banques par le biais du mobile banking et de l’inclusion financière.
• les indicateurs d’amélioration de condition de vie des femmes à travers la prise de décision financière au niveau de ménage  affiner les stratégies de mise en oeuvre et choisir l’approche la plus appropriée.
Read More...

Connaissances, Attitudes, Practiques 3 RAN-AINA

Globalement, 80% (contre 55,5% en juin 2016) des m DéEnaSg FesE mMaMitrEisSe n t la thématique comme quoi pour maintenir leur santé, les femmes enceintes ont besoin de prendre un repas supplémentaire par jour, notamment après le troisième mois de grossesse. Quant aux femmes allaitantes, pour éviter de perdre du poids et pour fortifier de nouveau leur corps, les mères allaitantes ont besoin de prendre deux repas supplémentaires par jour.
Les connaissances sur la thématique sont acceptable et suffisantes, mais l’adoption reste problématique car le pourcentage de femmes enceintes qui ont consommé plus que d’habitude n’a pas évolué et est resté à 11,3%. Quant aux femmes allaitantes, elles bénéficient d’un traitement de faveur sur le plan alimentaire uniquement pendant les deux premiers mois d’allaitement.
Le pourcentage d’enfants presentant un faible poids à la naissance, c’est-à-dire moins de 2,5 kilogrammes reste inchangé (autour de 4%). Dans l’ensemble, on constate une légère amélioration car 77,3% des femmes (contre 78,5% en janvier 2017, 63,1% en juin 2016 et 93,8% en août 2015) ont un score de diversité alimentaire faible (≤ 3 groupes d’aliments).
Actuellement, 8,4% des mères (contre 23,9%, en août 2015) présentent une insuffisance pondérale. Actuellement, 65,4% disposent d’une corpulence normale (contre 52,9% au démarrage du projet) et 26,1% sont en surpoids (contre 23,2% en 2015). [71 pages]
Read More...

Resume Executif- CAP 2 RAN-AINA

Resume Executif du rapport CAP de RAN-AINA (13 pages). Le rapport complet est disponible ici: http://careevaluations.org/evaluation/connaissances-attitudes-practiques-2-ran-aina/

Le projet RAN-AINA financé par l’Union Européenne vise à contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel d’au moins 17 000 enfants de moins de cinq ans (dont 51% filles) et de 7 000 femmes allaitantes et enceintes dans 88 Fokontany du District d’Amboasary Atsimo. La durée de mise en oeuvre est de 3 ans, de décembre 2014 à décembre 2017. Le projet a deux objectifs spécifiques :
(i) Améliorer les pratiques nutritionnelles d’hygiène et sanitaire des 18000 ménages en faveur des enfants de moins de cinq ans, et
(ii) Améliorer la collaboration entre les centres de santé et les acteurs communautaires en matière de nutrition. (13 pages) Read More...

Connaissances, Attitudes, Practiques 2 Ran-Aina

(88 pages) Le projet RAN-AINA financé par l’Union Européenne vise à contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel d’au moins 17 000 enfants de moins de cinq ans (dont 51% filles) et de 7 000 femmes allaitantes et enceintes dans 88 Fokontany du District d’Amboasary Atsimo. La durée de mise en oeuvre est de 3 ans, de décembre 2014 à décembre 2017. Le projet a deux objectifs spécifiques :
(i) Améliorer les pratiques nutritionnelles d’hygiène et sanitaire des 18000 ménages en faveur des enfants de moins de cinq ans, et
(ii) Améliorer la collaboration entre les centres de santé et les acteurs communautaires en matière de nutrition. Read More...

Mahafatoky Baseline

Mahafatoky est un projet qui cible 250.000 personnes (l’équivalent de 50.000 ménages) qui vivent en milieu rural dans les deux districts du Nord – Est de Madagascar. Les moyens de subsistance de la population cible proviennent des revenu de l’Agriculture et de la pêche. Ce sont les groupes spécifiques que le projet Mahafatoky atteindra afin de renforcer la résilience de cette communauté tout en respectant leur diversité. En effet, le mot malagasy « Mahafatoky » veut dire librement « inspirer la confiance » et se réfère aux système ou outils pour se protéger et s’adapter à une situation.
Mahafatoky couvre une partie de la région de SAVA, à savoir : les 12 Communes du District d’Antalaha et 2 Communes du Districts de Sambava durant 3 ans – Janvier 2015 à Décembre 2018.
L’objectif du projet Mahafatoky est d’augmenter la résilience de la communauté à travers le renforcement de capacité de la communauté à s’adapter et à réduire les effets négatifs du changement climatique sur leur sécurité alimentaire. (107 pages)
Read More...

Fanamby mi-parcours

L’objectif global de ce projet est de répondre aux besoins de la population, plus précisément des enfants avec une attention particulière accordée aux filles et à la réduction des risques de catastrophe. Ainsi, 17 000 enfants (dont 50% de filles) du district de VATOMANDRY, âgés de 5 à 15 ans, devront bénéficier d’une part, d’une éducation primaire de qualité et d’autre part, de conditions d’apprentissage améliorées d’ici la fin du projet. Les impacts seront évalués grâce aux indicateurs suivants : un taux d’admission moyen de 75% atteint par niveau, un taux d’abandon ne dépassant pas les 5% chez les filles et les garçons à la fin de chaque année scolaire, un taux d’inscription supérieur à 85% pour les enfants de 5 à 15 ans, un taux de présence de 75% des élèves au cours des périodes de soudure, une augmentation de 7% du taux de maintien des filles à l’école et une augmentation de 10% du budget alloué à l’éducation par les foyers. Read More...

Fanamby Baseline

Une réflexion profonde concernant la politique de l’éducation nationale est actuellement en cours a dont la réalisation de la convention nationale de l’éducation qui s’est tenu le 07 au 10 octobre dernier, où l’on parle de changement de la langue d’enseignement en malgache, l’amélioration voire la modernisation de l’environnement scolaire, le renforcement de capacité des instituteurs… etc.
C’est dans ce contexte national que CARE international met en oeuvre le projet « Pathways to quality education » FANAMBY dans la région Atsinanana grâce au financement du donateur privé LYRECO For Education pour une durée de 4 ans de juillet 2014 à juin 2018. [76 pages]
Read More...

ANALYSE SUR LA PARTICIPATION POLITIQUE DE LA FEMME AINSI QUE SA PROTECTION CONTRE LES VSBG DANS LES PROVINCES CIBLES DU GEWEP AU BURUNDI

La présente analyse a été initiée dans le but de mettre à la disposition de la COCAFEM/GL et de ses partenaires un état des lieux dans les provinces d’intervention sur la participation de la femme dans la gouvernance politique et administrative et sur saprotection contre les violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG). Ses résultats doivent permettre à la COCAFEM/GL de mener des actions de plaidoyer basées sur des évidences. (69 pages) Read More...

Velontenga Final Evaluation

Le projet VELONTEGNA mis en œuvre par le SAF/FJKM en partenariat avec CARE International dans la Région Atsinanana, et qui dure 3 ans, est financé par la Coopération allemande BMZ (Bundesministerium für wirtschaftliche Zusammenarbeit). L’objectif est que les 17 000 ménages vulnérables cibles puissent améliorer de façon durable leur sécurité alimentaire afin de faire face aux impacts du changement climatique et parmi lesquels, il y aura au moins 4 000 ménages ruraux dirigés par les femmes. (88 pages)

Read More...

MAHAFATOKY project final evaluation

CARE Madagascar a mis en œuvre un projet qui s’intitule MAHAFATOKY dont l’objectif est d’accroître la résilience de 50.000 ménages dans les deux districts côtiers de la Région SAVA. Généralement, les actions tournent autour des renforcements de capacités pour que la population cible, notamment les plus vulnérables, s’adapte à réduire les effets néfastes du changement climatique sur leur sécurité alimentaire. L’objectif du projet Mahafatoky est de renforcer la résilience des 50000 ménages dans les deux districts côtiers de la Région SAVA à Madagascar, par une plus grande capacité à s’adapter aux effets du changement sur leur sécurité alimentaire et à réduire ces effets. Le projet comprend trois volets essentiels et complémentaires: i) La Gestion des risques et des catastrophes, ii) La sécurité alimentaire et iii) Le groupe d’épargne villageois. Ces trois volets se répartissent en sept (7) résultats attendus (RA) dont les analyses des valeurs actuelles de chaque indicateur sont développées dans ce rapport. Au terme du projet, les bénéficiaires finaux du projet sont de 73 032 ménages soit 365.160 Personnes qui représentent 146% de l’objectif fixé. (118 pages) Read More...

Filter Evaluations

Clear all