Response to the Influx of refugees and returnees from Nigeria in Diffa Region

Publication Date: 30/08/2014

Les refugiés et les retournés sont arrivés au Niger par vagues de 20 à 30 personnes selon les moyens de transport disponibles. Généralement le départ de la zone d’origine est précipité du fait d’une explosion de violence avec des attaques meurtrières, des incendies de villages entiers et des exactions. Une fois sortis des zones de violence ouverte, les 1ers regroupements se font dans des auto-gares formelles ou informelles. Certaines familles passent des jours et des nuits cachées dans la brousse, privées de nourriture et d’eau avant de trouver un moyen de transport. C’est généralement à l’arrivée sur les 1ers sites de destination qu’on commence à rechercher sur-place, des parents ou des connaissances susceptibles d’offrir un hébergement. Certaines personnes déplacées ne trouvent pas immédiatement leurs parents ou leurs connaissances et passent des jours et des nuits d’incertitude dans les autos gares. Les familles d’accueil sont généralement le premier soutien aux retournés et refugiés. Aucun accueil ou appui des acteurs humanitaires ou du gouvernement n’est disponible dès les 1ers jours d’arrivée des personnes déplacées. Ce sont donc les familles d’accueil qui offrent abris, vêtements, couchettes/nattes, nourriture et 1ers soins. Les premiers moments de détresse passés, les personnes déplacées cherchent une maison à louer ou en prêt selon leurs moyens. Cette situation fait qu’il y a des refugiés et retournés qui sont soit dans des familles d’accueil, soit relogés dans des maisons prêtées soit relogés dans des maisons louées.
Report #1 is 6 pages long.
Report #2 is 11 pages long.

Language
Countries
Evaluation Type