Connaissances, Attitudes, Practiques 3 RAN-AINA

Publication Date: 01/11/2017

Globalement, 80% (contre 55,5% en juin 2016) des m DéEnaSg FesE mMaMitrEisSe n t la thématique comme quoi pour maintenir leur santé, les femmes enceintes ont besoin de prendre un repas supplémentaire par jour, notamment après le troisième mois de grossesse. Quant aux femmes allaitantes, pour éviter de perdre du poids et pour fortifier de nouveau leur corps, les mères allaitantes ont besoin de prendre deux repas supplémentaires par jour.
Les connaissances sur la thématique sont acceptable et suffisantes, mais l’adoption reste problématique car le pourcentage de femmes enceintes qui ont consommé plus que d’habitude n’a pas évolué et est resté à 11,3%. Quant aux femmes allaitantes, elles bénéficient d’un traitement de faveur sur le plan alimentaire uniquement pendant les deux premiers mois d’allaitement.
Le pourcentage d’enfants presentant un faible poids à la naissance, c’est-à-dire moins de 2,5 kilogrammes reste inchangé (autour de 4%). Dans l’ensemble, on constate une légère amélioration car 77,3% des femmes (contre 78,5% en janvier 2017, 63,1% en juin 2016 et 93,8% en août 2015) ont un score de diversité alimentaire faible (≤ 3 groupes d’aliments).
Actuellement, 8,4% des mères (contre 23,9%, en août 2015) présentent une insuffisance pondérale. Actuellement, 65,4% disposent d’une corpulence normale (contre 52,9% au démarrage du projet) et 26,1% sont en surpoids (contre 23,2% en 2015). [71 pages]

Language
Countries
Evaluation Type
Sectors