DR Congo

Gender Equality and Women’s Empowerment Program Global Results Report

GEWEP II works with poor and vulnerable women and girls in some of the world’s most fragile states: Burundi, DRC, Mali, Myanmar, Niger and Rwanda. By end 2018, the programme has reached more than 1 067 200 women and girls, mainly through Village Savings and Loans Associations (VSLAs). Norad has supported VSLAs since they were first piloted in Niger in 1991.
Since then, Norad has supported over 47 800 groups and more than 1 100 000 women. During GEWEP II, from 2016 through 2018, more than 14 200 new groups were established. This report includes results on both outcome and output level. The table below summarises the results at outcome level, for indicators collected at the population level. Overall, there is a positive change in the perception and attitude to women’s economic, political and social empowerment in the programme intervention zones. On a national level, there has been positive changes in legislation, but implementation is still a challenge. Read More...

Women’s Empowerment Program (WEP) 2009-2013

CARE Norway, collaborating CARE country offices (COs), and partners have from 2009 through 2013 run the “Women Empowerment Programme” (WEP). With funding from NORAD, it has been implemented in Mali, Niger, Uganda, Tanzania, Rwanda, Burundi, Myanmar and DRC (from 2013).

The results presented in this report derive from CARE’s monitoring systems, thematic assessments and research done over the 5 years. This final report is intended to give NORAD an overview of key results within the program’s four thematic focus areas: 1)Women’s Economic Empowerment, 2)Women’s Participation in Decision Making, 3) Women’s Sexual and Reproductive Health and Rights, and 4) Prevention and Mitigation of Gender-based violence. In agreement with NORAD, the end-line evaluation of the WEP is due in May 2015. [55 pages] Read More...

Tufaidike Wote

Le but global du projet a été de renforcer la stabilité socio-économiques des populations dans les communautés à travers la promotion des mécanismes de gestion et prévention des conflits, de bonne gouvernance et les moyens de subsistances avec un accent particulier sur le statut de la femme. Le but de cette évaluation a été de mieux comprendre les stratégies qui ont bien marché et les changements produits au cours de l’exécution du projet ‘Tufaidike Wote’ afin de mieux informer la programmation d’un tel projet dans le futur. De manière spécifique, l’évaluation a voulu déterminer dans quelle mesure le projet a eu un impact, notamment en ce qui concerne la dynamique sociale et la dynamique économique et évaluer dans quelles conditions et contextes et pourquoi ces changements ont eu lieu. Elle a voulu aussi analyser la mise en œuvre de la stratégie à réponse rapide par le mécanisme de fonds flexible, si oui ou non elle a contribué à la cohésion sociale dans les communautés à potentiel conflictuel. Read More...

Recherche formative sur les services liés à l’avortement dans le Nord-Kivu, RDC : conclusions tirées des résultats des structures soutenues et zones desservies par CARE dans les zones de santé de Kayna et Lubero

En collaboration avec l’Initiative RAISE, CARE a commencé à soutenir le Ministère de la Santé Publique (MSP) de la RDC, en 2009, pour fournir des services de contraception dans l'aire de santé de Kasongo dans la province du Maniema. Le programme Supporting Access to Family Planning and Post-Abortion Care in Emergencies [Soutenir l’accès à la planification familiale et aux soins après avortements dans les situations d’urgence] (SAFPAC) a appuyé 19 structures sanitaires dans les aires de santé de Lubero, Kayna et Kasongo (provinces du Nord-Kivu et du Maniema) dans un secteur couvrant environ 320 000 personnes sur la période 2011 – 2015. Le programme soutient actuellement 48 structures sanitaires dans les aires de santé de Lubero, Kayna et Butembo dans le Nord-Kivu et dessert une population d'environ de 915 538. Cet appui inclut le renforcement des capacités et la supervision facilitante des prestataires de service, grâce à la mise à disposition d'équipements et de fournitures pour les structures, à la sensibilisation et la mobilisation communautaire, et à terme, la prestation de services de contraception et de soins après avortement par le personnel formé dans les structures relevant du MSP. (60 pages) Read More...

Rapport d’Evaluation du Projet AIDMATCH implémenté dans la ville de Goma (RD Congo) : Endline

Cette étude présente les résultats de l’évaluation finale d’un projet de santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et jeunes financé par DFID et mis en oeuvre par Care International dans trois aires de santé de la ville de Goma de janvier 2016 à septembre 2017. Le but dudit projet est de réduire la fécondité des adolescentes par l’amélioration de l’accès à l’utilisation des méthodes contraceptives modernes. Une enquête de base avec une approche quantitative a été menée au début du projet durant la période du 26 mars au 5 avril 2016 pour déterminer les indicateurs qui servent de base de comparaison. L’enquête finale (Endline) s’est déroulée durant la période du 1er au 8 août 2017 et a utilisé deux approches : qualitative et quantitative. Une autre enquête quantitative a aussi été menée au même moment dans des aires de santé qui n’on pas été couvertes par les activités du projet AIDMATCH afin de servir des indicateurs témoins. Read More...

Enquête communautaire sur la contraception et les soins après avortement

CARE, en collaboration avec RAISE, avait commencé à appuyer le ministère de la Santé Publique (MSP) de la République Démocratique du Congo (RDC) pour fournir des services contraceptifs au sein de la zone de santé de Kasongo dans la province du Maniema en 2009. Le programme SAFPAC, L'appui facilitant l’accès à la planification familiale et soins post avortement en situations d’urgence, appuie 19 structures sanitaires dans les zones de santé de Kayna, Lubero, Butembo et Kasongo (Provinces du Nord Kivu et du Maniema) couvrant une population d’à-peu-près 320.000 personnes entre 2011 et 2015. Actuellement, le programme couvre 48 structures sanitaires au sein des zones de santé de Lubero, Kayna et Butembo en province du Nord Kivu, servant une population de 915.538 personnes.

Pour promouvoir la capacité des femmes et adolescentes de prendre conscience de leurs droits d'accès aux services de santé de la reproduction de haute qualité dans cet environnement complexe, la stratégie de CARE porte sur quatre grands domaines d'intervention: 1) formation clinique basée sur les compétences complétée par des suivis et coaching des prestataires ; 2) pourvoie et appui à la chaine d’approvisionnement en contraceptifs et consommables médicaux ; 3) supervision basée sur les données en partenariat avec les autorités sanitaires locales ; 4) engagement des communautés à appuyer l’accès des femmes aux services de santé de la reproduction. Le programme CARE met l’accent sur une gouvernance par la communauté et se focalise sur les adolescents. Ces importantes approches transversales sont reflétées dans ce travail de santé de la reproduction par le biais d’une intensification de la mobilisation sociale visant les adultes et les adolescents pour faciliter l’accès à la contraception des adolescents, une représentation des communautés dans la gouvernance de la santé au niveau des structures sanitaires et des zones de santé, et les apports au niveau des parlements de jeunes focalisés vers les activités des adolescents là où c’est faisable et approprié comme par exemple parmi les déplacés aux environs de Goma dans le Nord Kivu.

En 2016 RAISE et CARE ont conduit une enquête communautaire pour évaluer le niveau des connaissances, les attitudes et comportements de femmes en ce qui concerne la contraception et les soins après avortement dans les zones de rayonnements des structures sanitaires appuyés par CARE au sein des zones de santé Lubero et Kayna dans le Nord Kivu. Read More...

Evaluation externe mi-parcours du programme MAnU « Mwanamke, Amani na Usalama »

Le programme MAnU est mis en oeuvre dans un contexte social dominé par l’insécurité dans les nombreux villageset entitésdes territoires de la RDC oùceprogramme est exécuté. Durant la période évaluée du programmeMAnU, les conflits armés sontencore récurrents dans certains villages des territoires de Rutshuru, de Masisi et d’Uvira.
La promotion des droits de la femme fait face à des défis d’ordre culturels dans les communautés locales jusqu’au somment de l’Etat. Par exemple, l’équipe MAnU de Kinshasa, a rapporté le propos négatif d’un ministrepar rapport à la vulgarisation du code de la famille et la resolution 1325.1Au niveau local, certains gardiens de coutume résistent aux changements de certaines normes sociales qu’ils considèrent comme une valeur coutumière. (102 pages) Read More...

Sisi Vajana “We the Youth” Initiative

Sisi Vijana is a three-year (December 2013- November 2016) innovative initiative that works with young people between 13 to 23 years old in Burundi and DRC. The objective of the initiative is to reduce sexual and gender-based violence and promote gender equality. Due to the lack of research on masculinity among young people in the Great Lakes region, the first phase of this initiative includes a formative study on the attitudes of young people towards gender equality, masculinity, sexuality and violence. The results will contribute to the development of a regional model of engagement of young men and boys focused on transforming gender roles. The model will be used for capacity building of youth in the prevention and fight against SGBV. [52 pages] Read More...

L’initative Sisi Vijana (“Nous Les Jeunes”)

D’une durée de trois ans (Décembre 2013- Novembre 2016) SISI VIJANA est une initiative innovatrice qui travaille avec les jeunes de 13-23 ans du Burundi et de la RDC car travailler avec des jeunes hommes s'est avéré être une stratégie efficace pour redéfinir les normes de genre d'une société en faveur de l'égalité des genres. L’initiative est mise en œuvre par deux partenaires locaux à savoir REJA et JJB dans les provinces de GITEGA et NGOZI. L’objectif de l’initiative est de réduire les violences sexuelles basées sur le genre (SGBV) ainsi que la promotion de l’égalité des genres. En raison de l’absence des recherches sur la masculinité chez les jeunes dans la région des Grands Lacs, la première phase de cette initiative comprend une étude formative sur les attitudes des jeunes face à l'égalité des genres, la masculinité, la sexualité et la violence. Les résultats vont contribuer à l’élaboration d’un modèle régional d’engagement des jeunes garçons axé sur le genre transformatif. Le modèle sera utilisé pour renforcer les capacités des jeunes dans la prévention et la lutte contre les VSBG. [57 pages] Read More...

Tufaidike wote final evaluation

This 66 page document highlights the external evaluators findings on the Tufaidike Wote project fina... Read More...

Filter Evaluations

Clear all