Niger

Response to the Influx of refugees and returnees from Nigeria in Diffa Region

CARE est engagé à promouvoir l’égalité dans la jouissance des droits et des opportunités pour les hommes, les femmes, les garçons et les filles pauvres affectées par les crises et les catastrophes. Ce focus de CARE vise à améliorer l'intégration explicite du genre aussi bien dans les programmes humanitaire que de développement. Cet engagement est rendu officiel dans la politique Genre de CARE International1, dans sa vision 20202 et dans sa Stratégie humanitaire 2013-2020. Cette stratégie humanitaire met l’accent sur la compréhension et la réponse aux besoins différenciés des hommes, des femmes, des filles et des garçons affectés par les crises et les catastrophes.
L’un des outils utilisés pour améliorer la sensibilité genre des programmes humanitaires de CARE, est « l’analyse rapide de genre » dont l’objectif est d’assurer que les programmes humanitaires prennent en compte de façon adéquate les différents besoins, capacités et contributions des femmes, des hommes, des filles et des garçons. L’analyse de genre renseigne sur qui est touché (femmes, hommes, garçons, filles, femmes âgées, vieillards) ; qui a besoin de protection et comment ; qui a accès à quoi et qu’est-ce qui empêche l'accès ; Comment les différents groupes font face a la
situation; Quelles capacités chaque groupe a ; est-ce que les femmes et les hommes participent à égalité au processus décisionnel – Enfin l’analyse Genre permet de formuler de recommandations programmatiques appropriées.
CARE Niger a entamé un processus d’analyse rapide de genre sur la situation spécifique des refugiés, retournés et populations hôtes en région de Diffa suite à la déstabilisation du nord-est du Nigeria. Un premier rapport a été partagé vers le 25 Août consacrant une première étape de cette analyse en zone peri-urbaine. Ce deuxième rapport complète le premier avec cette fois-ci la situation en zone rural dans la commune de Bosso. Read More...

Response to the Influx of refugees and returnees from Nigeria in Diffa Region

Les refugiés et les retournés sont arrivés au Niger par vagues de 20 à 30 personnes selon les moyens de transport disponibles. Généralement le départ de la zone d’origine est précipité du fait d’une explosion de violence avec des attaques meurtrières, des incendies de villages entiers et des exactions. Une fois sortis des zones de violence ouverte, les 1ers regroupements se font dans des auto-gares formelles ou informelles. Certaines familles passent des jours et des nuits cachées dans la brousse, privées de nourriture et d’eau avant de trouver un moyen de transport. C’est généralement à l’arrivée sur les 1ers sites de destination qu’on commence à rechercher sur-place, des parents ou des connaissances susceptibles d’offrir un hébergement. Certaines personnes déplacées ne trouvent pas immédiatement leurs parents ou leurs connaissances et passent des jours et des nuits d’incertitude dans les autos gares. Les familles d’accueil sont généralement le premier soutien aux retournés et refugiés. Aucun accueil ou appui des acteurs humanitaires ou du gouvernement n’est disponible dès les 1ers jours d’arrivée des personnes déplacées. Ce sont donc les familles d’accueil qui offrent abris, vêtements, couchettes/nattes, nourriture et 1ers soins. Les premiers moments de détresse passés, les personnes déplacées cherchent une maison à louer ou en prêt selon leurs moyens. Cette situation fait qu’il y a des refugiés et retournés qui sont soit dans des familles d’accueil, soit relogés dans des maisons prêtées soit relogés dans des maisons louées.
Report #1 is 6 pages long.
Report #2 is 11 pages long. Read More...

GEWEP II: Gender Equality and Women’s Empowerment Programme II Final Report

GEWEP II works with and for poor and vulnerable women and girls. More than 8 160 000 women and girls live in our programme areas, and the end programme target is to directly work with 1 022 200.
The main impact is through Village Savings and Loan Associations (VSLAs). The VSLA model came out of a pilot in Niger in the early 90s. Nearly 30 years later, there are more than 6.7 million VSLA members across the globe. Other organisations and governments have adopted CARE’s model, thereby multiplying impact. GEWEP continued to scale up VSLAs, and advocated for governments to recognize the model. The Governments of Burundi, DRC, Niger and Rwanda all recognize the important contribution of VSLAs to women’s economic empowerment, manifested within national strategies, policies and funds.
Women’s economic empowerment opens up for women’s participation. GEWEP supported women to come together and find confidence and common cause through VSLAs. We find VSLA women who actively participate in decision-making in formal structures, and who manage to stay there despite resistance from some men. This is the main success for women’s participation, across countries.
The shrinking space for civil society remains the most difficult challenge. In all countries, CARE’s main approach was to maintain good relations with those that are directly engaging with the field of women’s rights or who control the implementing areas or relevant political processes. This approach was successful in terms of preserving enough working space for CARE, GEWEP partners and other civil society actors working in the same field. Read More...

Projet régional de Dialogue pour la Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA)

Le Projet régional de Dialogue pour la Transhumance apaisée en Afrique de l’Ouest (PRODIATA) est mis en oeuvre pour opérationnaliser la composante 2 du Programme Régional de Dialogue et d'Investissement pour le Pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest (PREDIP). Le PREDIP est conçu dans une approche régionale avec un objectif général de renforcer la contribution du pastoralisme et de la transhumance transfrontalière à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, au développement socioéconomique équitable et à l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest.
PRODIATA a pour objectif général de contribuer à long terme à faciliter une transhumance transfrontalière apaisée et à améliorer la nutrition des populations côtières et pastorales. L’objectif spécifique du projet est d’impliquer les acteurs locaux, nationaux et régionaux de la transhumance transfrontalière dans le dialogue et la bonne gouvernance des ressources et des espaces agro-sylvo-pastoraux en réduisant les risques de conflits et en améliorant la sécurité alimentaire. De façon spécifique, le projet viser à impliquer les acteurs locaux, nationaux et régionaux de la transhumance transfrontalière dans le dialogue et la bonne gouvernance des
ressources et des espaces agro-sylvo-pastoraux pour une réduction des risques de conflits et l’amélioration de la sécurité alimentaire. Read More...

Learning from Youth in West Africa in COVID-19

In July 2020, volunteers from the West Africa CARE Youth Network decided to learn more about what young women and men are experiencing in COVID-19, and how that should shape CARE’s response and our advocacy interests. This team interviewed 128 young people between the ages of 15 and 35 in 8 countries. 86 of the young people (67%) were young women. Volunteers used Whatsapp messages, phone calls, and recorded interviews to let young people tell their own stories. With a few guiding questions, and using ONA as a platform to structure and analyze the responses, the team has been able to see regional trends and individual stories that must shape humanitarian response to COVID-19 and recovery efforts in way that include young people—especially young women, meet their needs, and value their voices and leadership.

Interviewers had a set of questions from CARE’s Rapid Gender Analysis toolkit, where they asked young people about the biggest impact COVID-19 has in their lives, their biggest need right now, how they are responding to COVID-19, and what are their hopes for the future. Listening to their answers, interviewers categorized the responses based on a pre-set list of options also from the RGA toolkit.
Read More...

Les rêves des jeunes nigérien (nes) entre précarité, incertitude et Espoir

Au Niger, la Cellule d’Analyse des Politiques publiques et d’Évaluation de l’action Gouvernementale (CAPEG), a publié les résultats d’une étude d’envergure nationale pilotée par l’Unité Études et Recherche de la CAPEG. Cette étude sur les aspirations des jeunes a fait ressortir des points saillants qu’il faut nécessairement prendre au sérieux. Titre illustratif, il ressort clairement que les attentes des jeunes d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes que celles des jeunes d’antan. L’étude a fait ressortir des connaissances capitales sur les dynamiques de jeunesses au Niger. Les résultats de l’étude interpellent toutes les institutions en charge des questions de jeunesse donc dont CARE pour la mise en œuvre des recommandations clef. C’est pour marquer cette volonté et prouver avec Evidence que l’avenir de la jeunesse est un axe stratégique important pour CARE International qu’une collecte de données plus qualitative dont les cibles sont les jeunes a été lancée dans l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest. Les résultats des données et histoires recueillies confirme davantage plusieurs conclusions de l’étude conduite par le CAPEG notamment celle où il faut investir sur les jeunes. Pour paraphraser M. KOFI Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies qui disait : ‘’Personne ne nait bon citoyen ; aucune nation ne nait démocratique. Mais pour tous deux, il s’agit plutôt de processus en constante évolution. Les jeunes doivent être inclus dès leur naissance. Une société qui se coupe de sa jeunesse se coupe de sa source de vie et se condamne à mort’.’ Read More...

USAID HAMZARI PROJECT Review of Youth Needs and Labor Market Assessment

This paper is a homebased, desktop review completed in the U.S. over 20 workdays of the Niger – Youth Needs and Labor Market Assessment draft report dated October 2019. This assessment was mainly based on the analysis of data collected in the field in the August 2019 period within three rural communes (Chadakori, Guidan Roumdji and Guidan Sori) targeted by the Hamzari Project in Niger’s Maradi Region.1 As it is possible that all the data collected is not reflected in this draft report, the author of this review attempts to complement this prior initial draft report with his own in-depth knowledge of Niger. Read More...

Market Systems Analysis: Alternative Economic Pathways for Adolescent Girls in Niger

Cette analyse de marché vise à donner un aperçu des sous-secteurs de la région de Zinder au Niger qui offrent des alternatives économiques viables et attrayantes à la procréation immédiate pour les adolescentes mariées. Grâce à l'utilisation initiale des cadres relatifs aux systèmes de développement des marchés, la recherche comprend une analyse documentaire, une analyse participative du sous- secteur et une recherche qualitative primaire à Zinder, se focalisant sur la schématisation des sous- secteurs priorisés, l'identification des opportunités et contraintes pour la performance globale des sous- secteurs, et pour la participation des femmes et des filles dans chaque sous-secteur. Read More...

Barriers and supports to reducing early child bearing among newly married adolescent girls in Zinder region: A qualitative study

CARE carried out formative research to understand the underlying gender and social norms, barriers to and facilitators for delaying early child birth among married/soon-to-be-married adolescent girls in Zinder region, from the perspective of multiple gatekeepers in the lives of married/soon-to-be-married adolescent girls. Read More...

IMAGINE Baseline Analysis Report

CARE has partnered with the Bill & Melinda Gates Foundation to implement IMAGINE, a project that examines how to support married adolescent girls and their families. The project aims at helping young women in Niger and Bangladesh to delay their first birth and to envision, value, and pursue alternative life trajectories. IMAGINE’s goal is two-fold: to identify, design, and test interventions that hold promise for delaying the timing of first birth among married adolescents and to document and share learning from this initiative with the wider development community to inform others working to address the issue of adolescent childbearing. IMAGINE is multifaceted, with components that enable married adolescent girls to delay first birth and to afford greater choice in pursuing an alternative life course. Read More...

Filter Evaluations

Clear all